Grand Romantic, album de Nate Ruess

Tout le monde peut se tromper.
Grâce à une faille spatio-temporelle, je vais pouvoir vous chroniquer un CD après tout le monde. Manipuler le temps n’est pas réservé à
Christopher Nolan ou à Orson Scott Card (dont je vous conseille l’œuvre intégrale de l’un comme de l’autre), lundi 15 juin 2015, j’ai fait un bond dans le temps : je découvris Grand romantic l’album solo de Nate Ruess et je terminais prostrée (un peu comme Han Solo prisonnier dans la carbonite). Je le suis restée jusqu’à aujourd’hui. J’étais hyper déçue. En gros j’étais comme un môme devant ses épinards. Beurk (Dégout), z’en veut pas (Colère), je croyais qu’on aurait un gâteau (Tristesse) *.

Nate Ruess, qui est-ce ? Le chanteur de FUN.

Nate Ruess, « Grand Romantic » chez Atlantic
Nate Ruess, « Grand Romantic » chez Atlantic


Le nouveau
Freddy Mercury d’après les critiques.
J’adore FUN. et
Nate Ruess. Un peu plus et je leur vouerais un culte. Mais ils ne sont ni Queen, ni Freddy Mercury (un de mes vénérés en titre). Queen c’est la démence de la vie, l’extravagance en musique, le rock autant en décadence, qu’en opéra.
Freddy Mercury, lui, c’est un chanteur, un de ceux qui savent porter une mélodie. Ecoutez « We will rock you » pour vous en convaincre.

 

Pendant les trois quarts du tube quel est le principal instrument de musique ? Freddy Mercury, of course. En plus de savoir chanter, Freddy Mercury, c’est THE show man, la blessure en mon cœur de ne l’avoir jamais vu sur scène. (Merci, Tristesse, tu peux y aller.)
FUN. ce sont des arrangements à outrance, de la folie et ça envoie du sacré bon son rock en concert.
Nate Ruess, c’est la crainte de craquer et de me faire tatouer son nom sur l’épaule. C’est dire si j’attendais l’album solo. Les singles amuse-gueules aiguisaient mon impatience. Je fais partie des 900 premières précommandes de Grand romantic.

 

« Grand Romantic » de Nate Ruess chez Atlantic
« Grand Romantic » de Nate Ruess chez Atlantic

A la première écoute, Nate Ruess, c’est de la guimauve. Or la guimauve est à la musique ce que épinards sont pour les mômes, je n’aime pas. Pas du tout. J’avais l’impression d’avoir été trompée. Chacun des singles amuse-gueules sont du FUN. tout craché. J’imaginais, j’attendais, un album FUNesque. Il n’en est rien.
Grand romantic qu’on se le dise, c’est avant tout un album de pop sucré. Pas vraiment ce que j’attendais. Pas vraiment ce que j’aime.
Après plusieurs écoutes, je dirais que ce n’est pas si mal que cela. C’est même plutôt pas mal et très agréable à écouter. Les mélodies se retiennent facilement. Certaines seront certainement des tubes. Cependant, j’avoue que les arrangements à outrance me manquent. Heureusement il y a un délire instrumental très appréciable.
Sa voix si particulière est toujours présente. Elle joue sur toute la gamme. Du grave aux aiguës. Les voix de canards, chez les chanteurs, cela me fait craquer. Donc oui
Nate Ruess me plaît toujours. Et une telle facilité de se balader d’une tonalité à l’autre me fera peut-être dire un jour pas trop lointain que Nate Ruess sait porter une mélodie.

Pour conclure, je suis réconciliée avec Nate Ruess et je n’attends qu’une chose, qu’il passe faire un concert à Paris histoire de renvoyer au pays des cauchemars mes journées dans la carbonite. Nate Ruess, je t’attends.

Grand Romantic de Nate Ruess (site officiel) chez Atlantic sorti le 15 juin 2015.

Note : aucun épinard et aucune guimauve n’ont été blessés lors de la rédaction de cette chronique.
* Pour comprendre, cet humour débile, vous devez suivre mon conseil (clic) et aller voir
Vice-versa au ciné.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s