Classique Manga : Card captor Sakura de Clamp

De carte en carte
Aujourd’hui, je vais continuer, pour votre plus grand plaisir (?), ma série des anciens combattants du manga en vous parlant d’une magical girl.

Qu’est-ce qu’une magical girl ? Une petite fille qui possède des pouvoirs magiques.
Avant qu’était-ce une magical girl ? Le plus généralement, elle était reconnaissable grâce aux caractéristiques suivants :

  • "Card Captor Sakura" de Clamp chez Pika.
    « Card Captor Sakura » de Clamp chez Pika.

    Pampulilu, Pimpulu, Pam, Pum, Pam . Non, je ne deviens pas gâteuse, il s’agit d’une formule magique (qui a réellement existé). Premier élément, donc, la formule magique que l’on prononce avec une baguette magique.

  • La transformation en adolescente ou en jeune femme (point de salut si l’on reste une enfant).
  • Le but de la transformation plus ou moins futile. Progresser en prestidigitation, en chanson, en fleuristerie (et oui), etc. ou plus rarement combattre un méchant (souvent le même).
  • Elle est accompagnée d’un mentor sous forme de peluche vivante.
  • Elle aime un garçon de plusieurs années son aîné qui évidemment à la fin du manga tombera amoureux d’elle, même s’il l’ignore depuis la nuit des temps.

« Et cela fonctionnait ? » Oui, of course. « Nan, seulement auprès des petites filles tartes. ». Non, non, auprès de toutes les petites filles et même des petits garçons ! (Promis, je ne mens pas.)

Le problème avec ces mangas, c’est que chaque « épisode » se déroule selon le même schéma, pas d’évolution, et que c’est très premier degré. Une fois la puberté passée, on n’ose plus regarder son manga de peur de briser deux icônes (la magical girl, et notre confiance en notre intelligence).

Puis, en 1996 (pour la version brochée), il eut Card Captor Sakura créé par Clamp un groupe de 4 mangaka (autheures/dessinatrices de manga). Le pitch : Sakura a 10 ans, elle doit retrouver des cartes, potentiellement maléfiques, qui se sont éparpillées dans Tokyo en utilisant ses pouvoirs magiques.
Nous retrouvons des points communs avec les magical girl précédentes (formule magique, baguette magique, mentor sous forme de peluche, au début de l’histoire amour d’un garçon plus âgé). Pourtant tout est différent.
Déjà, même si le public visé est clairement un public enfantin, nous pouvons lire le manga passé la puberté. A sa sortie, j’avais mon bac, ainsi que les membres 100 % masculin de mon club de jeux de rôle, et nous avons majoritairement accroché.

"Card Captor Sakura" de Clamp chez Pika.
« Card Captor Sakura » de Clamp chez Pika.

Ensuite, Sakura ne se transforme pas en adulte. Elle ne se transforme pas tout court. Certes, comme ses consœurs, elle est affublée d’une tenue ridicule lorsqu’elle fait appel à la magie, mais c’est parce que sa meilleure amie s’exprime de façon débridée via la couture. C’est donc une petite fille, agissant en petite fille, qui va devoir faire face. Elle n’agira pas toujours de la façon la plus judicieuse (elle n’a que 10 ans) ; et si happy end il y a, il ne sera pas toujours parfait. Oui, Sakura est faillible et tout n’est pas rose bonbon. Ce qui, à l’époque, est une révolution.
La seconde révolution est que de volume en volume, Sakura évolue. Déjà, elle change de vêtement tous les jours (vive l’hygiène de vie!!!). Mais, elle devient aussi plus mâture, plus forte en magie. Elle apprend. (Attention spoil 🙂 Elle arrête d’aimer le garçon plus âgé. L’amour ne naît pas parce que le dernier tome arrive. L’univers autour d’elle évolue aussi, ses amis, les méchants. Rien n’est statique. Il s’agit bien de retrouver une carte à chaque chapitre, mais c’est bien le seul point fixe. La vie passe de page en page, comme pour vous et moi.
Dernière révolution, les personnages secondaires. Ce ne sont pas que des faire-valoir de l’héroïne. Ils sont fouillés, complexes. Tout n’est pas ce qu’il semble être.
Ce qui donne un manga cohérent, vivant, intéressant, malgré un dessin plutôt kawaï sans plus. Il est destiné aux petites demoiselles, mais, bien plus tard, elles trouveront encore leur bonheur en le lisant. Et si vous êtes un petit damoiseau ou si vous avez passé la puberté, n’hésitez-pas (même si vous ne faites pas partie d’un club de jeux de rôle), vous pouvez vous aussi l’apprécier (il possède plusieurs niveaux de lecture). Il est sorti, il y a 20 ans et son succès ne faiblit pas.
Ce manga fut un coup gagnant et changea profondément les codes des manga de magical girl. Si aujourd’hui vous pouvez lire des aventures de magical girl variées, c’est un peu grâce à Sakura.

Card Captor Sakura, manga de Clamp est édité chez Pika, série finie en 12 tomes.
Card Captor Sakura, le dessin animé disponible en DVD chez IDP Home Vidéo, série finie en 70 épisodes.
Card Captor Sakura, 2 films d’animation (La carte scellée, Le voyage à Hong Kong) disponibles en DVD chez IDP Home Vidéo.
Mais aussi de magnifiques Artbooks et plein de goodies, interrogez votre libraire, il vous renseignera.

"XXX Holic Rei" de Clamp chez Pika.
« XXX Holic Rei » de Clamp chez Pika.

Clamp est un groupe de mangaka très prolifique. Outre Card Captor Sakura, certains de leurs « vieux » manga sont encore disponibles. Leurs cibles et leurs styles étant très variés n’hésitez pas, vous trouverez certainement votre bonheur. Plusieurs de leurs séries sont en cours et disponibles en France (Gate 7 – 4 tomes à ce jour chez Kazé Manga – , Tsubasa World Chronicle – 3 tomes – , xxxHolic Rei – 3 tomes à ce jour –, Drug & Drop – suite de Lawful drug, 2 tomes à ce jour chez Kazé Manga). Personnellement je vous conseillerais Tsubasa World Chronicle et xxxHolic Rei (les séries se répondent), même si cela vous oblige à lire les manga Tsubasa Reservoir Chronicle (28 tomes, série finie) et xxxHolic (19 tomes, série finie) dont elles sont la suite. Vous les trouverez tous les 4 chez Pika Editions. Attention, il faut avoir entamé sa puberté pour les lire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s